Accueil Sous-Marins

Vendredi 07 Mai 2021

En ligne

Nous avons 19 invités en ligne
Index de l'article
Surcouf
Page 2
Page 3
Page 4
Toutes les pages

 

 

 

 

 

 

 

Sous-Marin Surcouf

 

Sous-Marin Surcouf

(© Direction des Constructions Navales)

 

 

Le "Surcouf"  (Projet Q-5) est le seul dans sa série de croiseur sous-marin.

Plans Roquebert.

Il fait partie du Programme : Tranche 1926, du Programme Naval : 85.

Il est construit à l'Arsenal de Cherbourg.

Il est mis en chantier le 01 Juillet 1927, mis sur cale le 01 Octobre 1927, lancé le 18 Novembre 1929, armé pour essais le 15 Août 1930, essais officiels de présentation en recette le 09 Juin 1931,  armement définitif le 31 Décembre 1932, clôture de l'armement le 16 Avril 1934 et admis en service le 03 Mai 1934.

Il est armé à Cherbourg.

 

© CAA

Lancement du "Surcouf" à Cherbourg le 18 Novembre 1929

 

 

Caractéristiques générales

 

Type
Croiseur sous-marin
Dans la série
Surcouf
Déplacement
 3303,866 tonnes en surface (en charge normale)
 4318,047 tonnes en plongée
Longueur
110 mètres
Largeur
9 mètres
Tirant d'eau
7,18 mètres
Coque épaisse
Entièrement rivée
Épaisseur : 22 mm
Moteurs
2 Diesel x 3800 cv à 330tr/mn en surface
2 groupes électrogènes de 720 cv (490 KW)
2 moteurs électriques à double induit de 4x 850 cv en plongée
Gas-Oil
144 m³ à l'intérieur (27 m³ dans 2 soutes sous la batterie avant + 85 m³ dans 4 soutes par le travers des M.E.P. + 32 m³ dans 2 soutes sous le poste équipage arrière)
Essence
2000 litres (50% pour la vedette et 50% pour l'hydravion)
Batteries
480 accumulateurs
Vitesse en surface (Max)
18,5 nœuds
Vitesse en plongée (Max)
8,5 nœuds
Armement
10 tubes lance-torpilles (4 tubes avant décalés de 2° sur l'axe - modèle 1917 + 2 tourelles triples 0Sd 1925 (1 tube de Ø 550mm et 2 tubes de Ø 400mm)
12 torpilles de réserve (8 de Ø 550mm + 4 de Ø 400mm)
1 tourelle double de 203mm avec 300 obus
2 canons de 37mm modèle 1925 disposés sur l'arrière de la passerelle avec 500 coups par pièce
Aéronef
Drome
1 vedette d'interception jusqu'en 1935, remplacé par la suite par une pinasse
En 1936, il était prévu : 2 pinasses de 6 mètres à moteur + un youyou de 4 mètres à moteur hors bord + 1 berthon
Rayon d'action
7500 nautiques à 10nœuds en surface
70 nautiques à 4,5 nœuds en plongée
Immersion (Max)
80 mètres
Endurance (jours)
90
Équipage
8 officiers + 3 Premiers maîtres +21 Maîtres et second Maîtres + 85 quartier-maitres et matelots + 2 aviateurs
Équipage supplémentaire : 22 hommes
Commandants
Capitaine de Frégate Raymond de BELOT : 15 Août 1930
Capitaine de Frégate LE PORTIER : 09 Septembre 1933
Capitaine de Frégate DERRIEN : 26 Août 1935
Capitaine de Frégate LE GOUIC : 29 Octobre 1937
Capitaine de Frégate MARTIN : 19 Octobre 1939
Capitaine de Frégate Pierre ORTOLI : 15 Septembre 1940
Capitaine de Frégate Georges Louis BLAISON : 07 Octobre 1941

 

©


 

 

 

 

 

Il est à noter que sa mise au point est laborieuse. La plongée à 80 mètres est réalisée le 06 Septembre 1932.

Automne 1934, il effectue sa croisière d'endurance qui l'amène à Conakry (Guinée Française et Dépendances).

En 1935, il participe au tricentenaire du rattachement des Antilles à la France .

Le 25 Novembre 1935, il perd un de ses hommes au large de Vigo (Espagne). (Article du Ouest-Eclair du 28 Octobre 1937).

 

Q.M. AUDIC Roger

 

 

© Musée de la Marine

Cherbourg 1936 - Hangar d'aviation ouvert -

 

En 1937, il est en refonte à Brest. En vue d'améliorer la stabilité, le kiosque est surélevé de 0,85 mètre, ce qui permet d'embarquer 8 tonnes de lest dans la quille. Les périscopes sont allongés, la baignoire est également modifiée. La vedette est remplacée par une pinasse d'Arcachon équipée d'un moteur hors bord. Les soutes extérieures sont soudées, les mâts radio supprimés. Il reste encore des problèmes au niveau de la tourelle et des moteurs électriques.

Un arrêté prévoit en 1937, une croisière avec escales aux U.S.A., mais les évènements politiques les en empêchent.

En 1938 et 1939, il appareille pour l'Afrique et les Antilles.

 

 

© E.C.P.A.

Devonport (Plymouth - Angleterre) en décembre 1940 - Débarquement de l'hydravion -

 

Le 27 Août 1939, le "Surcouf", sous les ordres du Capitaine de Corvette Legouic, appareille de Dakar pour rallier Fort-de-France où il arrive le 06 Septembre 1939.

Il passe en petit carénage, car il ne peut dépasser 13 nœuds en plongée, ni plonger plus de trois heures à cause de sa batterie défaillante.

Il appareille deux semaines plus tard pour Brest.

Il fait partie de l'escorte du convoi KJ.2 (25 bâtiments) du 26 Septembre au 29 Septembre 1939, jour où il a des problèmes de moteurs électriques et doit quitter le convoi. Le convoi a quitté Kingston (Jamaïque) pour l'Europe.

Une escorte vient accompagner le "Surcouf" jusqu'à Brest où il arrive le 18 Octobre 1939 pour y rentrer en grand carénage.

L'avance rapide des Allemands début Juin 1940 le surprend à Brest. Il appareille sur un seul moteur et arrive à Plymouth le 20 Juin 1940.

Le 03 Juillet 1940 à 04h20 , une trentaine de marins britanniques débarqués du submersible H.M.S. "THAMES" essayent de 'capturer' le "Surcouf. Au cours d'une lutte engagée au carré, deux officiers anglais, un français (I.M. DANIEL) et un sergent anglais sont tués. Le "Surcouf" est saisi par les anglais.

Le 01 Septembre 1940, il rejoint officiellement les FNFL. Le 12 Septembre 1940, il est sous les ordres du Capitaine de Frégate ORTOLI.

Le 21 Septembre 1940, l'équipage n'est que de 40 sur 125 (13 seulement proviennent de l'ancien équipage).

Le reste de l'année est occupée à compléter le personnel et le matériel.

Le 16 Décembre 1940, il commence ses essais devant Plymouth et en Janvier 1941 dans la Clyde. Les britanniques lui donnent le numéro P 17.

Il sera affecté à Halifax (où il peut être entretenu) pour assurer l'escorte des convois canadiens à l'Ouest du 25° O.

 

Sous-Marin

 

Mi-Février 1941, il termine ses essais. Il est affecté à la 2ème Flottille avec quatre sous-marins britanniques.

Il appareille de Holy Loch le 19 Février et arrive le 03 Mars 1941 à Halifax après de nombreux incidents dus au mauvais temps.

Le 01 Avril 1941, il appareille avec le convoi HX 118. Ce convoi est composé de 33 bâtiments marchands. Il est escorté par 11 navires de guerre, dont le "Surcouf". Le convoi quitte Halifax pour Liverpool où il arrive le 18 Avril 1941.

Le "Surcouf" l'escorte du 03 au 09 Avril 1941. Il rallie Devonport (Plymouth) où il arrive le 17 Avril 1941.

L'Amirauté envisage alors de l'envoyer ravitailler Malte. Il doit pour cela débarquer ses munitions (300 obus de 203mm et 22 torpilles). Et qui plus est sa tourelle...

Ainsi le "Surcouf" aura été allégé de 275 tonnes !!!

Le Capitaine de Vaisseau ORTOLI se rend à Londres pour expliquer que son bâtiment ne peut accomplir cette mission à cause de son faible rayon d'action aux électriques. La mission est annulée.

 


 

 

 

 

 

Lors de raids de la 'Luftwaffe" sur Plymouth entre le 21 et le 28 Avril 1941, un quartier-maître est tué le 22 Avril.

Q.M. TURIN Jean, Marceau

Quelques infos sur le Q.M. TURIN.


Son hydravion est également endommagé.

 Le 14 Mai 1941, le "Surcouf" appareille vers un secteur dans le Nord des Açores pour rechercher les briseurs de blocus allemands.

Le 31 Mai 1941, on lui signale la présence possible du croiseur lourd "Prinz Eugen".

Pendant trente jours de mer, le "Surcouf" ne rencontre qu'une force navale américaine qui doit également chercher le croiseur allemand.

Il relâche aux Bermudes où il doit passer un petit carénage mais les moyens sont trop limités.

Il reçoit alors l'ordre de se diriger vers une zone où sont passés tous les raiders allemands pendant l'hiver. Son appareillage est retardé à cause d'un manque de carburant.

Du 30 Juin au 20 Juillet 1941, il patrouille encore sans succès.

Le 28 Juillet 1941, il arrive à Portsmouth (New Hampshire) pour un grand carénage.

Le 20 Septembre 1941, le Capitaine de Vaisseau ORTOLI est nommé chef de cabinet du Général De GAULLE. C'est le Capitaine de Frégate BLAISON qui prend le commandement du "Surcouf".

Le carénage se termine le 29 Octobre 1941. Il est prévu que le "Surcouf" opère dans l'Océan Indien à partir de l'Afrique du Sud.

En attendant, le 10 Novembre 1941, il est dirigé vers New London (Connecticut) pour exercices avec les américains.

Il rallie ensuite les Bermudes le 30 Novembre 1941 avant de se rendre à Halifax (Nouvelle Écosse) où il arrive le 10 Décembre 1941.

Il y est rejoint par les corvettes "Mimosa", "Aconit" et "Alysse".

Son départ est prévu, par l'Amirauté Britannique, pour le 16 Décembre 1941, mais en fin de compte il reste sous les ordres de l'Amiral Muselier.

Le "Surcouf" patrouille autour de Saint-Pierre et Miquelon, lors de son occupation. Il sort trois fois sur alerte.

Le 13 Janvier 1942, après des négociations avec les britanniques, il est décidé que le "Surcouf" soit envoyé à Tahiti. Son artillerie pourrait défendre les îles. C'est suite à une décision prise par l'Amiral Thierry D'Argenlieu que le "Surcouf" aura pour mission de rallier le port de Papeete via le canal de Panama et ceci dans les meilleurs délais possibles ...

Le "Surcouf" quitte Saint-Pierre pour Halifax par grosse mer. Un paquet de mer endommage une partie du pont tournant avec la tourelle. L'artillerie reste inutilisable à cause de présence de glace.

Il quitte Halifax pour les Bermudes, le 03 Février 1942, après réparations. Il y arrive le 06 Février 1942. Il y persiste un problème sur le moteur électrique tribord.

Le 12 Février 1942 à 15h00, le "Surcouf" appareille pour Tahiti via le canal de Panama. Pour cela il fait d'abord toute vers Colon via le passage des Caicos et le passage du Vent. Les autorités américaines sont prévenues.

On ne reverra plus le "Surcouf". Deux hypothèses pour son naufrage :

1) Le 18 Février 1942, Il est abordé et coulé par le cargo américain "Thompson-Lykes", en mer des Caraïbes.

2) Le 19 Février 1942, il est coulé par l'U.S. Air Force en mer des Caraïbes, par deux A-17 et un B-18.

Les deux hypothèses.

Quelques temps plus tard, des corps sont retrouvés à 50 nautiques du Cap San Blas et sont enterrés dans le cimetière local.

 


 

 

 

 

 

LISTE DES DISPARUS

 

C.F Commandant BLAISON Georges-Louis
Matelot ABOULICAM René
Matelot ANCAROLA Charles-Antoine
Matelot BARBIER Georges
Matelot BARON Jules
Q.M. BELLOTI Louis
Q.M. BLANCHARD Pierre
Q.M. BLONDEAU Louis
Q.M. BOUILLE Gilbert
Q.M. BOURDON Gilbert
E.V. BOURGAREL Robert
MT BRARD Pierre
S.M. BRIAND Pierre
Matelot BROOK Jean
E.V. BURNEY ROGER (Royal Navy)
Matelot CARDON André
MT CAVADINI Marcel
S.M. CHIRAT Roger
Matelot CLEMEN Georges
Q.M. CLIQUE Henri
S.M. COINTIN André
Matelot COLLETER René
Q.M. COLLOBERT Louis
S.M. CORLAY Marcel
Matelot CORRE Joseph
Matelot COUILLANDRE Jean
Q.M. CROCHEMORE Joseph
Q.M. DENOUEL Adrien
S.M. DETALLANTE Paul
Q.M. DEWITTE Maurice
S.M. DUCLOS Jean
Q.M. DUFOUR Jacques
S.M. EHRET Maurice
Matelot FAVE Paul
S.M. FERRAGU Joseph
Q.M. FRANCOIS Marcel
Matelot FREMY Gérard
Q.M. GARAUD Jean
MT GAUTHIER Marcel
Matelot GAUTIER Émile
S.M. GEORGES Louis
MT GEULIN Aristide
Matelot GONTIER Jean
Matelot GOUGH Bernard (Royal Navy)
Matelot GOURVES René
Matelot GRAVE René
Q.M. GREBOVAL Adrien
Q.M. GRELINGER Antoine
Q.M. GREMONT Jean
Q.M. GROSJEAN Julien
MT GROSS Albert
Matelot GUIGNOT Jean
Matelot GUYADER Jean
Q.M. HAMBSCH Jacques
Matelot HEBERT Alphonse
S.M. HENNINGER Charles
Q.M. HENO André
Matelot HERVE Albert
Q.M. HINGANT Jean
Q.M. JACOBY Pierre
O.E.1 JAFFRY Francis
Q.M. JOUGLA Maurice
Q.M. JOURNAU Pierre
S.M. KERGOAT François
Q.M. LABAT Pierre
I.M.2 LACOMBE Charles
MT LANGENFELD Henri
Q.M. LAMANDE Guy
S.M. LAMAQUE Léon
MED.1 LE BAS René
Matelot LE BEC Joseph
Matelot LE BIDEAU Yves
MT LE CHEVERT Francisque
Q.M. LE DEM Alain
Matelot LE FAOU Georges
I.M.1 LE GRAND Émile
Matelot LE HUEROU Jean
Matelot LE MERRER Yves
MT LE NOTRE Henri
MT LE ROUX Julien
Q.M. LEMONNIER Raymond
O.P.E. LEOQUET Jean-Yves
MT LEOST René
Matelot LIRON Joseph
Matelot LORANT Alphonse
Q.M. LUCINI Léon
Matelot MANTEL Léopold
Matelot MARAIS Élie
Q.M. MARTIN Georges
Q.M. MASSALOUX André
MT MAXORIL Yves
Matelot MAZZA Albin
Matelot MEILLIER André
E.V.1 MICHAUT Pierre
Q.M. MILLET James
P.M. MOISSSONNIER Stéphane
MT MONSELLO Félix
Q.M. MORCEL Léon
Matelot MOTTE Mathieu
MT NICOLAS Jean
Matelot OLLIVE René
Q.M. PARMENTIER Jean
Matelot PELLETIER François
Matelot PENNAMEN Guillaume
Q.M. PERSON Yves
Q.M. PICABEA Laurent
Q.M. PICARD Emilien
Q.M. PIERRE Roger
Q.M. PINAULT Henri
Matelot POGGIOLI Jean
Q.M. PREMONT Louis
Matelot PRIOL Jean
Matelot PRUDOR Pierre
Q.M. RASO Pierre
Q.M. RENAULT Robert
Q.M. RIVIERE Eugène
Matelot RIVOALLON Jacques
Asp. Commissaire ROSENBERG Eitan
C.C. ROSSIGNOL Georges
S.M. RUELLOU Eugène
S.M. SAGET Armand
Matelot SALAUN Jean
Matelot SANTOS Louis
Q.M. SANTOT Roger
Matelot SPIELMANN André
Matelot TRICOT René
Matelot VAN BELLINGEN Raymond
S.M. VIGNEUX Jean
Q.M. WACHEUX Henri
Matelot WARNER Harold (Royal Navy)

 

 

Un ouvrage sur le Surcouf

Quelques photos de l'ouvrage

 

La philatélie

Anecdotes de l'Amiral Ortoli.

Cols Bleus n°115 du 09 Mai 1947.

Le "Surcouf" et ses Commandants.

Article du Télégramme du 19 Février 2015.

 

FIN

 
En ligne de nombreux clichés de Paul Herry embarqué sur le "Sidi-Ferruch" A voir et à revoir. L'épave de l'Ariane (Q-100) retrouvée.... Une plaque commémorative posée sur l'épave de l'Eurydice. La Mission Jeanne d'Arc rend hommage aux sous-mariniers du Phénix